mardi 16 septembre 2008

Back and tired

Me revoilà de retour, après quelques périples autour du monde... et beaucoup de boulot.

Car oui je voyage pour travailler et je travaille en voyageant. Et parfois je me repose (ou pas) dans des hôtels luxueux (doux souvenirs en Italie, et je pense encore à la couette et à la douche du Rival Hotel de Stockholm)... Mais cette fois, le OU PAS était au Fasano, à Rio. Une des dernières "Starckeries" (avant le Mamashelter qui s'apprête à ouvrir ses portes rue de Bagnolet, dans le 20e), et une belle connerie. Sortie droit d'un rêve, le Fasano est un hôtel où l'on ne croise personne, où l'on ne peut pas régler la température de l'eau sans être sous l'eau, où on s'asperge (les pieds) en se lavant (les mains), où le silence n'est pas une priorité (de sa chambre on entend la clim du couloir, celle du voisin, sa télé et ses conversations téléphoniques, la musique d'ambiance du resto et les basses du club...) et où l'on se sent observé (tu sors 5 min de ta chambre, les oreillers sont de nouveaux perpendiculaires et le PQ rescotché). "Ah oui mais c'est un bijoux de design !!". Alors...

1 commentaire:

may a dit…

ah oui, tu voyages pour le boulot? malgré cett aventure décevante, je dirais quand même, petite chanceuse!