vendredi 7 septembre 2007

Lectures de vacances...

Si tu as lu mon billet sur mes vacances _et là, je ne sais pas pourquoi il y a un "si" au début de ma phrase parce que c'est évident que tu l'as lu !!_ tu sais que je ne peux pas parler de lectures de plage, ça ne serait pas tout à fait vrai... mais des lectures au coin du feux, ça reste des lectures de vacances !!

L'histoire se passe à Londres, au XIXe siècle. L'ambiance n'est pas sans rappeler les romans anglais de l'époque, des soeurs Brontë à Jane Austeen, mais la comparaison s'arrête là.

Fille de Lord Loveall, l'homme le plus riche d'Angleterre, la jeune Rose fait le bonheur de ses parents et de son entourage. Elle a l'enfance que toutes les petites filles rêvent d'avoir. Mais voilà, Rose n'est pas une fille et ses parents ne sont pas ses vrais parents. La révélation de cette vérité va bouleverser la vie de Rose et de toute la maison.

On pourrait s'attendre à quelque chose de très... de trop... avec un résumé pareil. Mais il n'en est rien. L'infortunée se lit très bien. C'est léger, entraînant, captivant... et j'irais même jusqu'à approuvé la citation de Bret Easton Ellis sur la quatrième de couverture : " L'Infortunée est remarquable, complexe, délicat, sophistiqué"... mais cela uniquement pour la première moitié du livre... Ensuite tout est trop beau, on pressent la suite sans jamais ce tromper. On est dans un compte de fée et tout est bien qui finit bien... c'est dommage.


Tout le monde en a entendu parler avec son adaptation, remarquable, en film récemment. Je n'ai donc pas grand chose à vous apprendre si ce n'est que c'est très bien écrit. Et à la fois semblable et complètement différent du film.


La Geôle est surrement le livre le plus dur de Selby que j'ai lu jusqu'à maintenant... il faut dire que lui même a mis des années après sa publication, avant de pouvoir le relire. La Geôle est l'histoire d'un homme en prison. On est dans ses pensées, ses fantasmes, ses souvenirs. La Geôle est un livre qui dérange, car on le lit aussi avec ses tripes. Je ne peux pas en dire vraiment plus. mais c'est exceptionnel !!

Japon, début du XVIIe siècle, Takuo est un jeune homme fougueux qui n'aspire qu'à suivre les traces de son père, un ancien samouraï. Recherché dans toute la région, il est sauvé par un moine qui le fera murir, et le transformera en un autre homme Miyamoto Musashi. Il n'aura désormais plus qu'un but : atteindre la perfection, physique et spirituelle.
Ce livre est un classique, il a été tiré a plus de 120 000 000 exemplaires. Et je dois dire, que même si je ne suis pas fan des grande épopée ou des romans de capes et d'épée, celui-là est d'une part captivant, et d'autre part bien écrit.

1 commentaire:

manon a dit…

ah je suis contente qu'on soit d'accord sur l'infortunée... pare qu'avec loulou, c limite si j'avais l'impression d'etre snob ou quoi...