mercredi 6 juin 2007

Les Chansons d'Amour, Christophe Honoré


Toutes les chansons d'amour racontent la même histoire : "Il y a trop de gens qui t'aiment"... "Je ne pourrais jamais vivre sans toi"... "Sorry Angel". Les chansons d'amour raconte aussi cette histoire-là.

C'est le pitch officiel... ça n'avance pas à grand chose n'est-ce pas ?

Ismael (Louis Garrel), sa petite amie Julie (Ludivine Sagnier) et Alice (Clothilde Hesme) forment un trio amoureux. Mais ce n'est pas de triolisme dont il s'agit... Il y a aussi les soeurs de Julie (Chiara Mastroianni et Alice Buteaux) et sa mère (Brigitte Roüan) mais ce n'est pas non plus un film sur la famille. C'est assez inexplicable en fait et je ne veux pas faire comme les critiques et raconter toute l'histoire... car ce serait dommage, il vaut mieux aller le voir.

J'ai vu le film quelques jours après sa sortie... je ne sais pas trop ce qui m'a poussé à aller le voir... pourtant j'ai adoré ... c'etait pas gagné parce que
1/ J'avais pas du tout aimé Ma mère
2/ Louis Garrel, quoique mimi, m'agaçait (Ma Mère et The Dreamers)
3/ Je peux pas encadrer Ludivine Sagnier (surtout depuis Swimming Pool)
... mon envie de voir Les Chansons d'Amour était donc des plus étonnantes.

En sortant de la salle, j'étais émue. C'est vraiment un film sensible, qui parlent des choses graves (l'amour, l'absence, la perte, etc) de façon simple, sans tomber dans les pièges de lourdeur que les sujets abordés pourraient insinuer. C'est la comédie musicale qui veut ça, me direz-vous? Je ne crois pas que ce soit seulement ça. La mise en scène est habile, elle reste dans la suggestion, l'évocation des choses dans un sens purement narratif plutôt qu'explicatif.

Les acteurs sont bons, sont justes et ne chantent pas trop mal, la BO est d'ailleur superbe, les paroles interressantes. Et je dois reconnaître que Louis Garrel est excellent. Il nous fait rire, il nous émeut, il nous énerve... il est palpable et pourrait presque être un copain à nous tellement il est "possible". Ludivine quant à elle est toujours agaçante... je ne pensais pas qu'il existait une façon péronelle de marcher. Heureusement, sa demi heure de minauderies et de frime n'enlève rien au film.
Et puis il y Paris... si bien filmé, si proche, si intime.
Je crois pouvoir dire que ça faisait longtemps que je n'avais pas eu un moment de cinéma comme ça !!
Cette phrase est assez tarte... j'ai rien trouvé d'autre.

3 commentaires:

Marinette la Belette a dit…

Ah Louis (soupir) (soupir) (soupir)!! Il est beau quand même hein ? tu sais que je l'ai croisé dans la rue ? oui enfin tu t'en fous toi! tu l'a croisé dans ton fashion studio ? hein ? veinarde...

lepetitmoutonaimelamode a dit…

Oui je l'ai croisé... mais croisé, genre en deux secondes à l'accueil. Rien de fantastique non plus.
Et puis il a sa réputation le bonhomme dans le microcosme de la fashion photographie... c'est peut etre pas plus mal de l'avoir juste croisé. hihi
Et au risque d'attirer les huées, je le trouve pas si beau que ça moi.
Il faut d'ailleurs allé voir son site, c'est prétentieux comme pas possible. La section photo a changé depuis ma dernière visite c'est un peu mieux, même si j'aime pas la présentation.

Marinette la Belette a dit…

Arrête il est super mimi !!
Enfin c'est vrai que le site...